Accueil > Activités Pédagogiques Culturelles et Sportives > Destination Lübeck

Destination Lübeck

mardi 28 novembre 2017, par Karine Richard

Projet Erasmus+ : « Nos 2 villes sur une même carte postale »

Du 4 au 12 novembre 2017, 24 élèves de Terminale RPIP (Réalisation de Produits Imprimés et Plurimédia), accompagnés de 4 leurs enseignants du lycée professionnel Edouard Branly de Châtellerault, ont fait un séjour à Lübeck en Allemagne du Nord, dans le cadre du projet Erasmus+ : « Nos 2 villes sur une même carte postale »

Dans le cadre de ce projet, une réalisation commune menée avec 17 élèves allemands de la section Arts Graphiques du lycée Emil Possehl de Lübeck et leurs 3 professeures est attendue.

Tous les matins, de 8h30 à 14h30, les 41 élèves répartis en 8 groupes de projet (3 français et 2 allemands) se sont montrés créatifs et productifs, et ont élaboré des visuels qui permettront de mener à bien la tâche retenue lors de la venue des jeunes allemands de Lübeck en France du 4 au 10 Février 2018 : imprimer des cartes postales sur le thème « Nos Deux Villes sur une Même Carte », qui viseront à mettre en avant les ressemblances, mais aussi les différences entre nos deux villes ou pays, sur des sujets aussi variés que : l’architecture, la nourriture, le cinéma, les hobbies, les paysages, les traditions et le sport...

Différents biais ont été adoptés pour ce faire et quelques caricatures nous réservent déjà des surprises prometteuses !

Dans un élan de générosité, qui caractérise bien nos jeunes élèves, il a été décidé que ces cartes, imprimées en nombre tout à fait respectable, seraient mises à disposition des syndicats d’initiative des 2 villes et que leur éventuel profit serait reversé à l’Unicef.

Un généreux retour pour un séjour entièrement pris en charge par Erasmus+, qui a permis à certains élèves qui n’avaient jusqu’à lors jamais pris l’avion, de faire un baptême de l’air entre Paris et Hambourg, de découvrir à quel point l’anglais, langue de communication par excellence, s’avère utile, d’établir des différences entre le système scolaire allemand et le nôtre, de s’ouvrir à une culture différente, de tisser des liens, que nous espérons pérennes, avec les jeunes allemands ! Et, de goûter des spécialités locales !

Cela leur a également offert la possibilité de se découvrir, d’accepter des modes de fonctionnement différents au sein de leur propre classe, de s’ouvrir à plus de tolérance, d’approfondir les échanges avec leurs enseignants et, de revenir sur certaines idées préconçues !

Nous tenons à souligner ici les excellentes dispositions dans lesquelles ils se sont trouvés tout au long de ce séjour qui panachait travail et visites culturelles l’après-midi.

Ils auront ainsi pu effectuer, dès le lundi, une visite guidée de Lübeck, sous la houlette d’une guide s’exprimant remarquablement bien en français, et approfondir leurs connaissances de cette charmante petite ville hanséatique classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

Le mardi, ils auront eu un point de vue différent sur Lübeck grâce à la balade en bateau sur la Trâve, commentée en allemand seulement cette fois ! Qu’importe ! Les photos prises serviront à exprimer ce qu’ils ont ressenti, tous ayant été sensibles au charme pittoresque de la ville.

Le mercredi, marqué d’un temps fort avec la soirée Bowling, les élèves ont pu nouer des liens solides avec les jeunes allemands sans manquer de réaliser des vidéos de leurs performances (y compris celles des professeurs, qu’ils ont découverts sous un tout autre jour !).

Le jeudi, une visite guidée du musée d’art de la ville les attendait après une matinée laborieuse comme à l’accoutumée. Les échanges linguistiques avec les jeunes allemands se sont accrus car la guide en charge des commentaires ne pipait pas un mot de français ou d’anglais ! Nos élèves qui avaient déjà pris conscience de l’aisance avec laquelle les jeunes allemands parlent anglais, ont bien mesuré la nécessité de maîtriser cette langue.
Par ailleurs, ils ont été sensibilisés à certains tableaux, aux influences de la peinture française (mouvement impressionniste notamment) jusque dans ces contrées reculées.
Ils ont aussi pu admirer une toile de Munch dans une facture très différente de celle du « Cri » qu’ils connaissent habituellement.

Le vendredi, après une dernière demi-journée studieuse, le « Grand Oral », devant tous les élèves, leurs 7 professeurs et le proviseur de l’établissement flanqué de son adjoint et du chef des travaux, l’épreuve du feu !
Restitution orale bilingue des travaux menés tout au long de la semaine, présentation du cheminement, des options retenues, des ébauches de cartes postales, du rétro-planning et du futur mode de communication via DropBox.
Beaucoup d’émotion et d’appréhension pour nos élèves manifestement moins habitués à la prise de parole en public.

Le samedi, direction la Mer Baltique pour une excursion ! Visite du « Sea Life Center » puis balade à pied jusqu’à un petit port où une dégustation de pain au poisson était prévue, retour nostalgique vers Lübeck et l’auberge de jeunesse car les liens tissés avec les jeunes allemands sont montés en puissance.

Nous attendons tous leur venue début février et nous nous employons à leur concocter un programme aussi riche que celui dont ils nous ont fait bénéficier !

La journée du dimanche a été dédiée au retour vers le lycée Branly, tous porteurs de nouvelles émotions et riches de nouvelles rencontres.

Il semble difficile de mesurer, pour nos élèves, mais pour nous également, tous les acquis et bienfaits de ce séjour fructueux en Allemagne. Dès le lundi du retour, forts de ce qu’ils avaient pu observer, les élèves se sont mis activement au travail et ont élaboré sur le créneau du cours d’AP des rapports que nous tenons à votre disposition.

Nul doute qu’ils sauront faire leur miel des réflexions sur le système scolaire, prendre modèle sur l’attitude des jeunes allemands à l’égard de leurs professeurs ou s’inspirer de leur motivation pour leur formation. La prise de conscience linguistique s’est déjà opérée ! Les retombées à long terme d’un tel projet sont inquantifiables !

Merci Erasmus + .

Merci aussi aux collègues allemandes et à l’établissement scolaire qui nous a largement ouvert ses portes.

Et enfin un grand merci à Alexia Ribeiro-Gomes, qui a porté ce projet avec une confiance indéfectible, depuis le tout premier jour. Bravo pour le travail accompli !